Le libre arbitre existe-t-il ? Vaste question !

« Le libre arbitre est la faculté qu’aurait l’être humain de se déterminer librement et par lui seul, à agir et à penser, par opposition au déterminisme ou au fatalisme, qui affirment que la volonté serait déterminée dans chacun de ses actes par des ‘’forces’’ qui l’y nécessitent ». Ainsi, le libre arbitre est lié à la notion de volonté : la volonté d’agir de telle ou telle manière, la volonté de choisir.

Tout Homme est doté de cette faculté et c’est pourquoi je ne pense pas que notre vie sur Terre soit déterminée. Cela voudrait dire que tout est inscrit, sans retour possible, sans évolution possible, sans prise de conscience. Quel serait alors le but de notre vie si celle-ci est déterminée, si nous ne pouvons rien changer parce que tout est figé ? Sommes-nous des automates ? Sommes-nous condamnés à reproduire encore et encore les même erreurs ? Dans cet univers infiniment grand, comment peut-on être limité ?

Descartes dit que nous avons le pouvoir d’affirmer et de nier. Plotin affirme également avec fermeté l’autonomie de la volonté humaine : «Nous avons la pensée, la volonté, le raisonnement, l’intelligence ». Notre potentiel est vaste et multiple, nous ne sommes pas soumis à la dictature et il nous appartient de choisir notre chemin. Nous avons en nous le pouvoir de faire évoluer notre vie en conscience selon nos motivations du moment, et le but que nous voulons donner à celle-ci. Nous sommes acteur et non spectateur.

Rien n’est vraiment défini et programmé à l’avance. Je n’accepte pas cette théorie du fatalisme qui rejette en quelque sorte la responsabilité moral de l’homme. Nul n’est méchant volontairement (Socrate), d’accord, mais où place-t-on la responsabilité morale? Banaliser le mal et ses actes est la porte ouverte à toutes exactions alors que, selon moi, nous sommes responsable moralement de nos décisions, de nos actes. Nier le libre arbitre, ce serait excuser tous les criminels et leur fournir un argument contre les cris de leur conscience. C’est à la frontière entre le bien et le mal, dans le siège de notre conscience, que se situe le libre arbitre et donc notre propre évolution.

Fatalité ou fuite ? Trop facile. Le libre arbitre a était créé pour faire un croche patte à toutes ces théories fondamentalement régressives. Sinon la liberté ne sera qu’un vain mot. Je vous laisse à présent votre propre liberté de penser…

Rosemary

Laisser un commentaire

Articles Récents

  • 2020: année sous le signe de l'Empereur, année 4 en numérologie
  • Prédictions 2019
  • Le tarot et sa magie
  • prédictions 2018
  • PREDICTIONS 2017
  • Archives

    Catégories

  • Diverses réflexions
  • Evènements et rencontres
  • News
  • Prédictions
  • Tarologie
  • Uncategorized
  • Mots-clefs

    2012 2013 2014 anges année 5 astrologie la femme Tarot de Marseille